samedi 19 octobre 2019

[O'Brien, Edna] Girl




Coup de coeur ūüíď

 

Titre : Girl

Auteur : Edna O'BRIEN

Traductrice : Aude de SAINT-LOUP
                     Pierre-Emmanuel DAUZAT

Parution : 2019 en anglais (Irlande - Faber)
                 et en fran√ßais (Sabine Wespieser
                 Editeur)

Pages : 250

 

 

 

 

 

 

 

Pr√©sentation de l'√©diteur :   

Le nouveau roman d’Edna O’Brien laisse pantois. S’inspirant de l’histoire des lyc√©ennes enlev√©es par Boko Haram en 2014, l’auteure irlandaise se glisse dans la peau d’une adolescente nig√©riane. Depuis l’irruption d’hommes en armes dans l’enceinte de l’√©cole, on vit avec elle, comme en apn√©e, le rapt, la travers√©e de la jungle en camion, l’arriv√©e dans le camp, les mauvais traitements, et son mariage forc√© √† un djihadiste – avec pour corollaires le d√©sarroi, la faim, la solitude et la terreur.

Le plus difficile commence pourtant quand la protagoniste de ce monologue hallucin√© parvient √† s’√©vader, avec l’enfant qu’elle a eue en captivit√©. Celle qui, √† sa toute petite fille, fera un soir dans la for√™t un aveu d√©chirant – « Je ne suis pas assez grande pour √™tre ta m√®re » – finira bien, apr√®s des jours de marche, par retrouver les siens. Et comprendre que rien ne sera jamais plus comme avant : dans leur regard, elle est devenue une « femme du bush », coupable d’avoir souill√© le sang de la communaut√©.

Girl bouleverse par son rythme et sa fureur √† dire, √† son extr√™me, le destin des femmes bafou√©es. Dans son obstination √† s’en sortir et son inalt√©rable foi en la vie face √† l’horreur, l’h√©ro√Įne de ce roman magistral s’inscrit dans la lign√©e des figures f√©minines nourries par l’exp√©rience de la jeune Edna O’Brien, mise au ban de son pays pour d√©lit de libert√© alors qu’elle avait √† peine trente ans.

Soixante ans plus tard, celle qui est devenue l’un des plus grands √©crivains de ce si√®cle nous offre un livre d’une sombre splendeur avec, malgr√© tout, au bout du tunnel, la tendresse et la beaut√© pour viatiques.

« Par un extraordinaire acte d’imagination, nous voici transport√©s dans l’univers int√©rieur d’une jeune fille viol√©e et r√©duite en esclavage par les djihadistes nig√©rians. Elle leur √©chappe et, avec acharnement et t√©nacit√©, entreprend de reconstruire sa vie bris√©e. Girl est un livre courageux sur une √Ęme courageuse. » J. M. Coetzee

 

 

Le mot de l'éditeur sur l'auteur :

N√©e en 1930 dans un petit village catholique en Irlande, Edna O’Brien grandit dans une ferme isol√©e entre une m√®re s√©v√®re et un p√®re alcoolique. Apr√®s le pensionnat, elle part √† Dublin pour suivre des √©tudes en pharmacie. En 1952 elle √©pouse, contre l'avis de sa m√®re, l'√©crivain juif d'origine tch√®que Ernest G√©bler, et s'installe √† Londres. Ses d√©buts litt√©raires datent de 1960, ann√©e de la parution du premier volet de la trilogie qui la rendit c√©l√®bre, The Country Girls Trilogy. Ses premiers livres, publi√©s en Angleterre, ont longtemps √©t√© interdits en Irlande, √† cause de leur contenu explicite quant √† la sexualit√©. Bient√īt divorc√©e, Edna O’Brien √©l√®ve seule ses deux fils, menant une vie libre et brillante, entre l’Angleterre et les √Čtats-Unis.

Ses romans et nouvelles tournent autour des sentiments des femmes, prises dans le carcan de leur √©ducation stricte, et de leurs relations souvent frustr√©es avec les hommes. La politique, l’histoire et l’amour y occupent une place pr√©pond√©rante, et tous remettent en cause l'ordre moral de l'Irlande catholique et nationaliste.
Elle est √©galement l’auteur de pi√®ces de th√©√Ętre, notamment Virginia : The Life of Virginia Woolf (Mariner Books, 1985), de biographies – en particulier de James Joyce et de Lord Byron –, et de sc√©narios.


Sabine Wespieser √©diteur s’est engag√© en 2010 dans la publication de l’Ňďuvre d’Edna O’Brien avec son roman Cr√©puscule irlandais (en anglais The Light of Evening), suivi en 2012 d’un recueil de nouvelles, Saints et P√©cheurs.


La presse, les libraires et les lecteurs r√©servent √† ses m√©moires, Fille de la campagne (2013), ainsi qu'√† son nouveau et magistal roman, Les Petites Chaises rouges, paru en septembre 2016, un accueil digne de la grande dame des lettres irlandaises qu’est aujourd’hui Edna O’Brien, plusieurs fois prim√©e (entre autres, prix Kingsley Amis Award 1962, prix Los Angeles Times Book Prize 1990, prix Irish PEN Award 2001 et prix Bob Hughes Lifetime Achievement Award 2009).


Sabine Wespieser √©diteur r√©√©dite √©galement ceux de ses romans qui ne sont plus disponibles en fran√ßais – pr√©c√©demment parus chez Fayard : La Maison du splendide isolement (2013), Dans la for√™t (mai 2017) et, √† para√ģtre, Tu ne tueras point (2018).


Laur√©ate du prix PEN/Nabokov 2018 pour la port√©e internationale de son Ňďuvre, la grande dame des lettres irlandaises est salu√©e pour « la perfection absolue de sa prose » et sa capacit√© √† « avoir fait tomber les barri√®res sociales et sexuelles pour les femmes, en Irlande et au-del√† ». Elle a √©t√© anoblie par √Člisabeth II.

 

 

Avis :

Maryam fait partie des lyc√©ennes nig√©rianes enlev√©es par Boko Haram en 2014. Emmen√©e dans un camp loin de son village, elle devient esclave sexuelle avant d’√™tre mari√©e √† un combattant de l’organisation et de tomber enceinte. Lorsqu’elle parvient enfin √† s’enfuir, son retour, apr√®s un p√©riple dont elle r√©chappe par miracle, ne se passe pas du tout comme elle s’y attendait : son village a √©t√© d√©truit, nombre de ses proches ont √©t√© tu√©s, les survivants la suspectent elle-m√™me de radicalisation, craignent des repr√©sailles li√©es √† son √©vasion, et traitent en paria cette fille d√©sormais objet de honte.

Si Maryam est un personnage fictif, tout est v√©ridique dans ce roman construit sur une longue et s√©rieuse documentation, √† partir de multiples rencontres et t√©moignages. Le r√©cit, √©prouvant, n’√©pargne rien du calvaire de ces filles. L’indicible est dans chaque page et c’est les dents serr√©es et le coeur bien accroch√© qu’il faut traverser l’enfer √† leurs c√īt√©s.

Aucune n’a pu jusqu’ici s’exprimer. Ce livre leur donne la parole, exposant au grand jour la barbarie terrifiante dont elles sont les victimes, mais aussi, les difficult√©s de leur reconstruction dans une soci√©t√© o√Ļ elles n’ont plus leur place : un livre courageux, port√© par la belle √©criture d’Edna O’Brien, dont l’oeuvre a prouv√© son engagement pour la cause des femmes en g√©n√©ral. Coup de coeur. (5/5)



La Ronde des Livres - Challenge 
Multi-Défis d'Automne 2019

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire