mercredi 15 mai 2019

Interview de Véronique Lévy Scheimann - 14 Mai 2019


   

Bonjour Véronique Lévy Scheimann, vous avez publié trois recueils de poésie :
Poésies d'un autre temps (2016 - Editions Thierry Sajat)
Au-delà de la porte (2017 - Auto-édition)
Entre les rives (2018 - Editions Abordables)

 

 

Pouvez-vous décrire en quelques mots qui vous êtes ? 

La vie serait tellement simple si on savait qui on était ! Et surtout je ne veux pas me mettre dans une case. J’ai découvert il y a assez peu de temps mon côté créatif et sensible. J’ai travaillé longtemps dans les chiffres, la rigueur, la modélisation comme si on pouvait mettre la vie dans une boîte avec des équations…


Quand et comment vous est venue l'envie d'écrire de la poésie ?

J’ai commencé à écrire des histoires il y a environ cinq ans et je me suis inscrite dans un atelier d’écriture. Un ami musicien avec une formation littéraire les a lues et m’a demandé de lui écrire des poèmes. Je n’avais jamais écrit de poésie, mon seul contact avec elle avait eu lieu à l’école, comme tout le monde. C’est grâce à cette demande que j’ai commencé à écrire. C’était d’abord un peu scolaire. Je m’efforçais d’avoir des alexandrins, des métriques. Et puis je me suis libérée, l’inspiration était là.


Comment vos poésies naissent-elles ? Quelles sont vos sources d'inspiration ?

L’enfance avec les jeux, la musique, les objets m’inspirent. Cela peut-être un livre dans un coin, une petite voiture au fond d’un coffre ou un fauteuil en fin de vie.
J’aime bien aussi créer un monde empreint d’imagination, par exemple des kangourous qui nagent ou un pique-nique avec des lions.
Les situations du quotidien me poussent également à écrire : le dentiste, le coiffeur et même la fourrière…


Que représente la poésie pour vous (et pour vos lecteurs) aujourd'hui ? 

C’est une grande porte vers la liberté. Personnellement, je pratique la poésie comme j’imagine la méditation. C’est une façon de me recentrer et je peux exprimer toute ma sensibilité et la partager.
Ma poésie est simple, dépouillée et en même temps complexe, raconte des histoires avec de l’émotion. Elle est universelle. Chacun peut se l’approprier et la lire au rythme de son humeur. Un de mes textes me semblait triste et, pour une amie, il était plutôt gai parce qu’elle y retrouvait son histoire de vie. Je pense qu’elle est accessible à tous, même à ceux qui pensent « ne rien connaître à la poésie ».


Avez-vous d'autres projets d'écriture en cours ?

Un 4ème livre de poésie est en cours.
Pour l’instant, j’ai beaucoup d’occupations …


Vous êtes très impliquée dans l'univers littéraire au sens large. Pouvez-vous décrire vos activités ?

J’écris dans une revue de poésie en ligne. J’ai répondu à des appels à textes très variés : sur le thème du handicap, Notre-Dame, un salon de thé.
Je suis membre de la Société des Poètes Français (très ancienne association) et sa correspondante sur Versailles.
Je suis aussi active sur un blog Versaillais, Instant V, où j’interviewe des auteurs.
Et je suis Présidente de « Ecrire à Versailles ».


Le 24 Mai prochain se tiendra la seconde édition du Salon du Livre Ecrire à Versailles, à l'organisation duquel vous contribuez activement et où il sera possible de vous rencontrer. Pouvez-vous nous présenter ce salon en quelques mots ?

Des auteurs de Versailles interviewés sur Instant V ont souhaité se rencontrer, d’abord entre eux, puis présenter leurs livres au public. Une association s’est ainsi créée (Ecrire à Versailles), et le premier salon du livre a eu lieu l’année dernière avec 15 auteurs.
Cette année le 24 Mai, nous aurons presque 40 auteurs. Le salon aura lieu dans le quartier des Antiquaires au centre de Versailles. Il y aura bien sûr des dédicaces mais aussi des ateliers pour les jeunes (écriture, lecture d’histoires), un « slow editing » (possibilité de présenter un manuscrit devant un jury d’éditeurs).
Je souhaite ce salon festif. Les acteurs du livre seront là. Il y aura de la musique et évidemment de la poésie !


Et pour finir, avez-vous d'autres passions que la littérature ?

J’illustre mes textes. J’aime beaucoup dessiner et peindre.
J’aime la musique. Je prends des cours de violoncelle depuis quelques années.
Le théâtre me plaît beaucoup surtout l’improvisation. Je peux imaginer et jouer (sans avoir à apprendre les textes).
Et bien sûr, je lis beaucoup.


Merci Véronique Lévy Scheimann d'avoir répondu à mes questions.
(Les Lectures de Cannetille - 14 Mai 2019)

 

 

Retrouvez sur ce blog la chronique de Poésies d'un autre temps

 

Site personnel de Véronique Lévy Scheimann 

Entre les rives aux Editions Abordables

Ecrire à Versailles


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire